AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour à la source

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haiko Nometa

avatar


MessageSujet: Retour à la source   Lun 6 Mai - 16:18

La lune brillait haut au dessus de Mizutoshi et quelques ombres se déplaçaient dans les rues endormies de la ville lacustre. L'une de ces ombres se détachait assez des autres, par la présence d'une queue couverte d'écaille dépassant de dessous sa cape. Haiko, le visage dissimulé dans sa capuche, venait d'arriver en ville.

Cela faisait maintenant plusieurs années qu'elle n'avait plus mis les pattes ( on peut difficilement parler de pieds dans son cas) au bord du lac, et voir cette immense étendue d'eau la rendait des plus nostalgique. Griffe d'Obsidienne lui manquait plus qu'elle ne voulait bien se l'avouer, et elle ne pouvait s’empêcher d'espérer le voir, ou mieux encore, le rencontrer, en revenant ici. Elle se permit encore quelques seconde de contemplation du lac, avant de pousserun soupir et de se détourner de cette vue.

Elle n'était pas là pour sombrer dans la mélanc olie et la nostalgie. Elle avait une mission, un but, un objectif précis. Un de ses anciens contacts, l'un des Akumas avec qui elle s'était entraînée peu de temps auparavant, lui avait envoyé un message pour signaler qu'il était possible qu'un Yokai se trouva à Mizutoshi. Il n'y avait que peu de chances que cette information se confirme, ce n'était pas la première fausse piste qu'elle suivait, mais il restait une possibilité qu'un de ces monstres soit là, et elle ne pouvait prendre le risque de le rater.

Non pas qu'elle s'estima déjà prête à affronter et vaincre un Yokai directement. Elle se savait encore trop faible pour cela. Mais pouvoir approcher un de ces monstres, pouvoir l'observer serait des plus intéressant. Et, qui sait, peut-être découvrirait-elle une faiblesse commune à tous ces êtres ?

Quoi qu'il en soit, son contact sur place lui avait donné rendez-vous sur les toits d'une des demeures les plus reculées de la ville, et Haiko se rapprochait du point de rencontre. Lorsqu'elle y parvint, personne n'y était encore. La jeune Akuma pesta et pris son mal en patience. Après tout, il pouvait encore arriver, n'est-ce pas ? Après une dizaine de minutes d'attente, la patience d'Haiko était cependant bien entamée et elle se promettait déjà intérieurement d'agonir d'injures le retardataire. Cinq minutes plus tard, elle commença cependant à s'inquiéter pour son contact, qui aurait déjà du être là depuis un bon moment. S'il lui était arrivé quelque chose...

Et bien, s'il lui était arrivé quelque chose, cela prouverait au moins qu'il y avait vraiment une étrangeté dans cette ville, et qu'Haiko n'était pas venue pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Croc de Jade
Admin
avatar

Age : 22

MessageSujet: Re: Retour à la source   Mar 7 Mai - 19:34

Les nuages se trouvaient loin, le ciel dégagé était inondé de milliers d’étoiles scintillantes. C’était un soir de pleine lune, l’air était frais et apaisant.
Allongée de tout son long dans l’herbe humide qui longeait les rives du Lac, Croc de Jade avait passé sa journée à se prélasser, son regard et ses pensées plongés dans les profondeurs de l’eau. Quelques fois, elle avait plongé, simplement pour le plaisir qu’elle ressentait lorsque le liquide s’insinuait lentement dans sa fourrure, venant ainsi la rafraîchir.

La jeune dragonne ouvrit doucement les yeux. Encore ensommeillée, elle se redressa sur ses fines pattes et s’étira longuement en baillant, la gueule grande ouverte, puis elle s’ébroua. Ses moustaches frémissantes après son réveil, Croc de Jade fit quelques pas. Elle avait déjà passé toute une journée à ne rien faire, il fallait qu’elle se dégourdisse un peu les pattes maintenant.
Levant la tête vers le ciel étoilé, elle se laissa envahir par le désir d’être une étoile, elle aussi. Elle aurait souhaité être comme ces points lumineux, pouvoir être admirée par le monde entier. Mais cela était impossible. Elle était retenue prisonnière dans cet Espace-Temps, jamais plus elle ne reverrait le reste du Monde. Elle planta ses griffes dans la terre meuble, puis, pestant de frustration, elle fit claquer sa queue dans l’air avant de s’envoler comme le serpent ondulant qu’elle était.
La dragonne n’avait pas vu âme qui vive de la journée, mis à part les quelques poissons sautillants du Lac, c’est pourquoi elle se dirigea vers Mizutoshi . Elle avait besoin de voir de l’animation, des couleurs, et de toutes les villes de la région, c’était bien elle la plus gaie, la plus vivante.

Plus elle se rapprochait, plus la délicieuse odeur de nourriture humaine lui emplissait les naseaux. Elle n’y avait jamais goûté, mais un jour, elle le ferait peut-être. Mais petit à petit, quelque chose d’autre se faisait sentir. Un parfum qui lui semblait familier et qui pourtant était inconnu de sa mémoire. Intriguée, elle se posa délicatement sur un toit. Elle prit garde à bien rentrer ses griffes, et c’est sur ses coussinets moelleux qu’elle avança félinement, tout en fouinant les environs.

Après quelques minutes d’observation, Croc de Jade n’avait toujours rien remarqué d’anormal, ni même repéré la source de cette odeur étrange, alors elle décida de se percher sur un toit plus haut. Une fois installée, elle épia de nouveau. C’est alors qu’elle la vit, cette créature. C’était une femme et pourtant semblait différentes. Sous son épaisse cape, la dragonne distinguait des formes anormales, mais surtout, son flair lui indiquait qu’elle possédait du sang reptile. Une Akuma, à tous les coups. Elle semblait attendre. Mais quoi ? Ou qui ? La population de passage à Mizutoshi était nombreuse ce soir-là, elle pouvait attendre n’importe qui. Mais, au vu de l’air ferme et de l’aura négative qu’elle dégageait, Croc de Jade devina que la femme était tendue, énervée, et qu’elle n’était pas venue ici sans but.

De plus en plus fascinée par cette situation mystérieuse, Croc de Jade s’assit dans l’ombre du bâtiment, et décida d’observer et de patienter, afin de voir comment tout cela allait évoluer. Elle venait de trouver l’animation qu’elle était venue chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanojaku

avatar

Age : 19

MessageSujet: Re: Retour à la source   Sam 11 Mai - 17:35

HRP:
 

Amanojaku lança un regard derrière lui. Pourquoi donc avait-il l'impression désagréable d'être suivi depuis un moment ? Ses yeux vairons sondèrent chaque buisson, mais il ne décela rien. Son pisteur était un pro. Pourtant, sous sa forme de chat, il était simple au yôkai de voir le moindre détail, mais là il séchait. Peut-être se faisait-il des idées après tout.
Il se retourna et continua son chemin dans les rues de la ville. Il semblait un chat comme les autres et pouvait se promener tranquillement. En plus c'était une nuit sans nuage et la pleine lune brillait, aussi les gens se méfiaient-ils d'un chat noir, aux étranges yeux, car celui-ci pouvait être porteur de malchance. Pour une fois que les humains avaient raison...

Un bruit le fit se retourner. Non, il n'était pas fou, quelqu'un le suivait. Il eut juste le temps de voir un tissu s'enfuir derrière un mur. Le yôkai feula et bondit dans le tournant. Rien, le poursuivant avait disparu. Mais que lui voulait-il donc ?

Il feula une dernière fois et sauta sur un tonneau avant d'atterrir sur un toit. Esperons que la traque s’arrêterait, il n'y avait rien de pire que d'être chassé sans connaître le chasseur. Un homme du Seigikage ? Impossible, ces gens là préféraient se montrer et pavaner plutôt que se cacher pour attraper leur proie. Et ils étaient trop bêtes pour élaborer de nouvelles techniques.
Non, c'était quelqu'un d'autre. Ou plutôt quelque chose d'autre : une odeur parvenant au nez d'Amanojaku possédait une senteur animale. Un akuma ? Si tel était le cas, il serait dur de s'en débarrasser sans connaître ses capacités exactes. Le seul moyen était de le trouver rapidement.
Quoique, les akumas étaient intelligents, il devait avoir tendu un piège. S'il le cherchait, le yôkai risquait de tomber dedans la tête la première. Mieux valait tenter de le semer.

Un akuma... le premier qu'Amanojaku voyait depuis des lustres. Depuis que son amour avait été tué et qu'il avait abandonné sa propre fille... Sinthera, qu'était-elle devenue ?
La nostalgie prenait le dessus tendit qu'il courait sur les toits sans regarder où il allait. L'irruption du Seigikage, l'épée qui transperçait la chair, le sang, les cris, la fuite. Et lui qui s'était enfui, laissant sa fille seule. Quelle mouche l'avait piqué ce jour là ? Et surtout quel père était-il pour ne pas avoir pensé à elle ? Penser à elle, sur ce point il s'était rattrapé. Pas un seul jour il ne l'avait oublié, mais cela ne la ramènerais pas. Si toutefois elle était encore vivante.

Il se secoua et s’aperçut qu'il courait encore. Il s'arrêta et observa les alentours : le lac brillait non loin. Il avait parcouru près de la moitié de la ville ! Bon, le bon côté c'est qu'au moins son poursuivant avait dût abandonner la course. Qui était capable de courir aussi longtemps, à part un yôkai fait pour ça ?
Amanojaku s'assit et souffla. Bon, que faire maintenant ? L'akuma qui le suivait le retrouverais vite, s'il ne bougeait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haiko Nometa

avatar


MessageSujet: Re: Retour à la source   Lun 13 Mai - 14:09

[hrp: pas de soucis par contre je voyais pas comment te mettre ici donc, je file vers Croc. Mais promis, on va trouver une solution! ]

Haiko soupira une dernière fois. Elle avait attendu bien assez longtemps. Le contact était soit retenu, soit mort et rester plus longtemps ne servirait à rien. Haiko rabattit sa capuche sur sa tête et se prépara à partir. Elle observa une dernière fois la pleine lune, profitant de ses rayons, puis se détourna et sauta sur le toit voisin.

L'absence du contact signifiait qu'Haiko allait devoir faire ses recherches seules, dans une ville inconnue et sans se faire repérer comme Akuma par les villageois, au risque de se faire chasser sans ménagement. Etant donné son apparence, cela promettait d'être d'une assez grande difficulté. Elle poussa un soupir en parcourant le toit sur lequel elle se trouvait lorsqu'une odeur familière vint lui frôler les narines. Si elle avait un odorat bien moins développé que les dragons ou les yokais, il était néanmoins bine plus puissant que celui des humains et l'odeur d'un dragon passait difficilement inaperçue. La reptile s'arrêta dans sa course, cherchant autour d'elle la source de l'odeur, tout en se demandant vaguement ce qu'un dragon venait faire ici.

Elle finit par repérer une ombre prêt d'une habitation non loin. Dissimulée dans les ténèbres, le dragon était presqu'invisible et , sans son odorat, Haiko ne l'aurait sans doute jamais remarqué. De là où elle se trouvait, il lui semblait que le dragon était lui aussi noir de nuit, ce qui provoqua chez elle une émotion inattendu : de la peine, de la nostalgie et de l'amour.

Griffe ? Comment ...

Haiko, croyant apercevoir son ancien ami et mentor, prit une pose typiquement reptilienne et bondit sur le toit suivant, bien plus rapidement et loin que ce qu'elle faisait avant. Elle se déplaça ainsi, bondissant de maison en maison, se rapprochant rapidement de la forme qu'elle avait cru voir et reconnaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Croc de Jade
Admin
avatar

Age : 22

MessageSujet: Re: Retour à la source   Ven 17 Mai - 18:35

A force d'attendre, la jeune dragonne sentait sa paresse s'installer confortablement au bout de ses pattes. L'Akuma ne bougeait pas. Enfin presque, car à l'instant où Croc de Jade était ravie de se dire qu'elle pourrait s'assoupir tranquillement, l'animal se mit à se déplacer de toit en toit. Se rempliant dans l'ombre, le reptile observa les mouvements. L'être encapuchonné s'arrêta, et se tourna dans la direction de la dragonne.

A tout les coups, elle avait été repérée. Croc de Jade senti ses moustaches frémirent et son poil se hérisser lentement. Celui ou celle qui la fixait au loin, dégageait une aura qui ne rassurait la guère. Afin d'être sûre que ce qu'elle ressentait n'était pas qu'une illusion, elle ferma son regard vide puis rouvrit les yeux. Sa vision du chakra était active. Elle poussa un roucoulement de désagrément : elle n'aimait pas particulièrement utiliser cette capacité, le monde était assombri pour distinguer les auras, et Croc de Jade ne fuyait pas la Grottes aux Dragons pour voir du noir ailleurs. Elle râla, tapant de la patte sur le toit.

Mais, maintenant, elle pouvait voir vraiment ce qu'il en était. Croc de Jade se calma : à sa surprise, l'aura qu'elle ressentait comme menaçante, était en faite paisible. De couleur bleu, paisible, elle restait tout de même secouée par de légers soubresaut de temps à autre, signe d'un certain choque émotionnel. Le malicieuse n'eut pas le temps de s'interroger pourquoi, que l'Akuma se mit à bondir vivement dans sa direction.
Son soulagement se dissipa bien vite, la dragonne étai bien trop trouillarde. Elle recula vivement, faisant crisser ses griffes sur son promontoire improvisé, les yeux grand ouvert. Sous sa vision, elle voyait les traînées de chakras. L'animal était rapide.

Instinctivement, Croc de Jade se posta en position de défense. Elle émit un grognement sourd et menaçant. L'Akuma était dans son champ d'attaque.
La dragonne se propulsa vivement et percuta la bête. Sous la vitesse et la puissance de choque, elle perdit l'équilibre, tombant ainsi au cœur d'une ruelle sombre dans un vacarme assourdissant.

Assommée, Croc de Jade était allongée, inerte, au beau milieu de la rue. Sa dernière vision, fut l'Akuma qui avait chuté avec elle. C'était une femelle. La jeune dragonne se trouva étonnement stupide, le lézard d'en face avait une cuirasse solide. Elle perdit connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanojaku

avatar

Age : 19

MessageSujet: Re: Retour à la source   Ven 24 Mai - 16:57

L'oreille d'Amanojaku frémit soudain. Il avait entendu un fracas au loin. Un humain ne l'aurait pas perçu, c'était trop éloigné, mais lui avait nettement entendu un grognement sourd puis le bruit caractéristique d'un corps qui s'écrase après une chute. Il se félicita d'être resté sous forme de chat et de ne pas avoir prit son corps d'humain. Pour bondir sur les toits et entendre ce que les hommes n'entendent pas, il n'y avait pas mieux. Franchement, qui pouvait rêver n'être qu'un humain normal, sans pouvoir ? Ces patauds ne savaient même pas monter une paroi comme la façade d'une maison. Ce n'était pourtant pas compliqué, lui-même y arrivait sous sa forme humaine.

Il s'assura de la direction du bruit, vérifiant que le vent ne soufflait pas trop fort pour que le son ait dévié, prit son élan et entama une nouvelle course. Ça faisait beaucoup, en si peu de temps. Mais il était loin d'être essoufflé alors il pouvait bien se le permettre. Après tout, il ne vieillissait pas comme les humains et il garderait son énergie toute sa vie.
Il n'aimait décidément pas les hommes. En même temps vu ce qu'ils faisaient à son peuple, on pouvait comprendre. Ils étaient pire qu'une bande de moucherons : ils étaient partout, et ne servaient qu'a gêner les autres. Sauf que les moucherons sont inoffensifs.

De nouveau plongé dans ses pensées, il arriva vers le lieu où avait eu lieu le fracas de tout à l'heure. Il s'arrêta et devina qu'il y avait quelque chose en bas, juste derrière ce toit. Un souffle fort montait, et Amanojaku se demanda bien quelle bête pouvait le produire. Un autre souffle à côté, plus léger, retint son attention. Il y avait deux choses.
Il s'accroupit et avança à pas léger, comme s'il voulait surprendre une proie. Au bruit que les deux créatures produisaient, elles étaient plus grosses que lui et il ne voulait pas risque d'arriver au milieu d'un piège, ni se faire repérer au cas où se serait des gens peux recommandables.

Il se pencha et s'il avait été sous forme humaine il aurait sifflé. En bas, dans la rue, il y avait une masse d'écailles turquoises et blanches. Un dragon, femelle. Elle était certes petite pour son espèce, elle n'en était pas moins impressionnante. D'autant plus qu'Amanojaku n'en avait jamais vu jusqu'à maintenant. Elle semblait assommé, ainsi allongé sur le côté, les yeux clos et la respiration lente. Pas endormie en tout cas, ou alors elle choisissait vraiment de drôles d'endroits pour dormir.
A côté il y avait une autre masse que le yôkai n'avait pas vu jusqu'à présent. Habillée d'une cape, une akuma était également au sol. Une akuma descendante de reptile apparemment, vu le corps couvert d'écailles. Etait-ce elle qui le poursuivait tout à l'heure ? Non, puisque c'était une femelle. La créature qui l'avait suivit était un mâle.

Ne pouvant lutter contre sa curiosité, Amanojaku entreprit de descendre. Il bondit et atterrit non loin des deux bestioles à écailles, mais resta méfiant. Surtout envers la dragonne qui aurait pu l'engloutir en une bouchée. S'approchant de l'akuma, il la toucha du bout de la patte, histoire de voir si elle était assommée aussi. Etant sous forme féline, il ne pouvait pas parler pour lui demander si elle allait bien, aussi il se contenta de miauler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haiko Nometa

avatar


MessageSujet: Re: Retour à la source   Lun 1 Juil - 20:31

[Voilà enfin >.> C'est pas bien long, je suis désolé, mais avec un chat et un dragon assomé, je voyais pas trop quoi faire XD]

Haiko ne comprenait pas ce qu'il s'était passé. Le dragon, qui, une fois vu de près, n'était absolument pas Griffe, l'avait chargée et violemment percutée. Ses écailles l'avaient en partie protégée du choc, mais  elle s'était malgré tout retrouvée à moitié assommée et jetée au sol, sans ménagement. Elle y était maintenant étendue, souffrant le martyre et se demandant si elle n'avait pas quelque chose de cassé.

Alors qu'elle était encore en train d'inspecter les différentes  douleurs de son corps afin de tenter d'identifier leur importance. Alors qu'elle était toujours en plein milieu de cet examen, un chat s'approche d'elle et vient lui poser une patte dessus, avant de miauler. Elle se tourne vers lui, l'interrogeant du regard.

Qu'est-ce que tu me veux toi ? T'es gentil, mais j'ai pas vraiment besoin d'un animal de compagnie là...


Haiko se relève ensuite lentement, poussant de légers grognement de douleur. Elle jette un regard autour de lui, ses yeux finissant par tomber sur la masse informe du dragon. Elle foudroie ce corps du regard, furieuse de cette attaque sans raison.

Hé, la grosse bête! T'es complètement idiote ou quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Croc de Jade
Admin
avatar

Age : 22

MessageSujet: Re: Retour à la source   Sam 6 Juil - 21:25

Croc de Jade avait atterrit lourdement, et elle avait comme l'impression qu'une bosse allait lui pousser sur la tête. Elle poussa un grondement roucoulant et sourd, qui provenait du fond de sa gorge. C'était le genre de roucoulement qui résonnait fort bien, histoire de faire encore plus de bruit qu'il n'en avait déjà était fait.

La dragonne entrouvrit légèrement les yeux, inspirant profondément avant de pousser un long soupir et d'ouvrir un peu sa gueule, le grondement devenant plus sonore. Elle se tortilla alors, mais ne se redressa pas, par fainéantise sans doute.

Elle sentait la présence d'un Yôkai, en plus de l'Akuma qu'elle regardait s'examiner. C'est alors que le « grosse bête » et surtout le « idiote » réveilla pleinement le reptile, qui se dressa soudainement sur ses pattes et gronda en direction de la femme. Histoire de paraître plus imposante, elle commença à se redresser de toute sa hauteur, regardant l'être de haut.

« La faute au lézard. » Elle se contenta de ceci comme réponse télépathique, car, au fond de la ruelle, elle remarqua une ombre qui les observait sans osciller. N'aimant pas cette présence étrange, la dragonne contourna la Akuma et le chat, et se posta dans l'ombre, avançant silencieusement sur ses coussinets. En activant sa seconde vision, elle constata, malgré la distance, qu'il s'agissait d'un autre Akuma, mâle cette fois.
Et, puisqu'elle était légèrement irritée de la situation actuelle, elle s'élança et saisit l'être par ses vêtements. Elle le porta alors, comme une chatte porte un chaton, jusqu'aux deux autres protagonistes, puis elle le lâcha sans ménagement, en le regardant atterrir lourdement.

Alors qu'elle était sur le point de faire une télépathie globale, elle sentit le sol être martelé sous ses pattes. Avec son ouïe, elle devina l'agitation dans la rue voisine. Agitation qui ne tarda pas à pointer le bout de son nez : tous les villageois alentours avaient accouru, torche en main, révélant aux yeux de tous les trois monstres, dont elle faisait partie, et le chat noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanojaku

avatar

Age : 19

MessageSujet: Re: Retour à la source   Lun 15 Juil - 13:07

Amanojaku s'irrita un peu de la réaction de l'Akuma, mais n'en tint pas rigueur puisqu'il la comprenait très bien. Il aurait sûrement réagit de la même manière. Et puis, il avait autre chose à penser à ce moment même.
Le dragon, ou plutôt la dragonne, grogna à en faire trembler le sol sous les pattes du chat. Pour lui qui n'avait jamais vu de bête pareille c'était assez impressionnant, assez pour qu'il recule de quelques pas parce qu'il avait peur, il devait bien l'avouer. Le pire fut qu'elle vint vers lui et l'Akuma, se redressant. Elle n'était pas déjà assez grande comme ça non ? Il fallait en plus qu'elle s'amuse à grandir... Bon, au moins elle n'en avait pas contre lui, c'était déjà ça.

Soudain, elle contourna la jeune femme et s'approcha de lui sans le voir. Il crut qu'elle allait l'attaquer, mais elle se contenta de passer et il bondit sur le côté pour éviter de se faire écraser. La vie de chat n'était pas de tout repos. Elle continua son chemin et attrapa un nouvel Akuma au fond de la ruelle. Ils s'étaient donné rendez-vous ?
Il reconnu l'odeur. C'était lui qui le poursuivait tout à l'heure ! Il n'avait donc pas perdu sa trace. Bon, jeté comme ça devant eux -car la dragonne venait de le lâcher sans ménagement pas très loin- il n'était plus vraiment une menace mais Amanojaku se méfiait toujours de lui.

Soudain une lumière illumina toute la ruelle et le chat plissa un instant les yeux le temps que ses pupilles s'habituent à la lumière. Des humains ! Et flûte, juste alors que la journée avait bien commencée voilà que ces saletés d'humains venaient l'embêter. Remarque, il était sous forme de chat, ils ne pourraient pas deviner qui il était. Les autres avaient du soucis à se faire oui, les deux Akumas et la dragonne pouvaient craindre la suite des évènements.
Amanojaku, lui, se contenta d'un miaulement de peur, histoire de faire bonne mesure, avant de courir vers un groupe de tonneaux au fond de la ruelle, là où l'Akuma se cachait un instant plus tôt. C'était comme ça qu'aurai agi un chat... Il se cacha là, et regarda comment les autres allaient se débrouiller. Ils n'avaient pas peur des humains, puisqu'ils le prendraient pour un simple félin, mais la dragonne comme les deux Akumas ne lui inspiraient toujours pas confiance.

Il n'aimait pas vraiment cette situation. Il avait l'impression de seulement être tombé au mauvais endroit au mauvais moment, et se contentait d'attendre que ça se passe. Rien d'autre à faire. Enfin... au moins il ne risquait pas grand-chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à la source   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à la source
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [AIDE] HD2 et retour sav
» [RESOLU] Echange + retour SAV Orange
» [RESOLU] Restauration ROM Officielle et retour SAV
» Echanges "aller-retour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: KYÔJIGOKU :: 
Le Lac Ikeryû
 :: 
Mizutoshi
-
Sauter vers: