AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kunohama Otoshi - Humain [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kunohama Otoshi

avatar


MessageSujet: Kunohama Otoshi - Humain [Terminé]   Mar 21 Mai - 13:05

Kunohama | Otoshi
La haine forge le coeur.



  • Âge : 71 ans
  • Race : Humain
  • Organisation : Kunohama Otoshi est l'ancien dirigeant du Seigikage. Il était Dragon.





Portrait Chinois ?

Kunohama Otoshi est un vieil homme. L'âge a marqué son visage de rides prononcées, et ses cheveux sont d'un blanc immaculé. Il possède une longue barbichette, surplombée d'une moustache bien taillée. Ses yeux, qui sont depuis toujours d'un bleus glaciales, semblent plus petits que dans le temps, à cause de ses paupières qui tombent légèrement. Mais sa vue n'a pas baissée, et il possède toujours ce regard d'aigle, qui glace les veines lorsqu'il est en colère.

Néanmoins avec l'âge, il n'en est pas à marcher avec une canne ou à croupir au fond d'un lit de malade. Non. Le Père Otoshi possède encore une belle fière allure. Il est encore très dynamique et vif d'esprit. Il est toujours capable de manier ses deux sabres, qui datent du temps où il était Dragon du Seigikage. Évidemment ce n'est plus aussi habilement que dans les temps de sa fougueuse jeunesse, mais il reste toujours très dangereux.
Pour ses déplacements importants ou longs, Kunohama monte à cheval, c'est un très bon cavalier.

Être chef de famille, et chef de toute une ville demande un minimum de présentation. Le maître Otoshi n'échappe pas à cette règle. Il est toujours dans des tenues très traditionnelles. En fait, il fait même assez vieux jeu, dans son genre. Il a l'air d'un ancien guerrier de cinq siècle en arrière. Mais sa carrure impose tellement le respect, que jamais personne n'oserait jamais lui dire quoi que ce soit.



Psyché

Une seconde sous ses yeux de glaces vous suffit à comprendre que vous n'aurez pas le choix. Que vous devrez vous exécuter, de gré, ou de force. Kunohama Otoshi, successeur et héritier du pouvoir de ses ancêtres, qui étaient aux pouvoirs de Nijitoshi depuis dès siècles et qui par conséquent le sont toujours, possède une autorité sans appel. Son mode de penser est simple en soi, puisque Kunohama, depuis sa plus tendre enfance, a été formaté par son père pour haïr tout être qui serait un tant soi peu surnaturel. Comme son père, Kunohama Otoshi est un orateur sans pareil. Il est très méticuleux et organisé.
D'une extrême intelligence, Kunohama passe son temps à élaborer des plans pour parvenir à ses fins. Il a un certain de don de stratège, même si il n'est pas le meilleur dans ce domaine. Et, peut-être est-ce un avantage, mais le Père Otoshi possède une patience à toute épreuve : même dans la tourmente, il reste d'un aspect calme comme si aucun sentiment ne pouvait l'atteindre. Pourtant, il possède bien une faiblesse. Oui. La seule faiblesse de cette homme, c'est l'amour qu'il porte à sa petite fille Azumi. Elle est la seule à avoir attendri le cœur de ce vieil homme.




Raconte moi une histoire !

Ô nuit d'été qui a vu naître cet être, tu lui as donné ta force, mais aussi ta noirceur.

Kunohama Otoshi a été éduqué à la vieille école. Les devoirs et les responsabilités lui étaient déjà tombées sur les épaules alors même qu'il n 'était qu'un embryon au creux du ventre de sa défunte mère.
Une enfance ? Il n'en a pas eut, toujours réclamé auprès de son père pour une énième leçon sur l'ordre, la morale ou encore le pouvoir.
Nous pourrions même dire que Kunohama Otoshi a été formaté dès le plus jeune âge. On ne le voyait guère ailleurs que dans les pattes de son père. Non pas qu'il était un enfant trop affectueux ou introverti pour se faire des amis. Mais, c'était plutôt, comme si il était enchaîné à son paternel. Un lien imperceptible pour autrui, un lien invisible et tout aussi puissant que l'autorité de cette famille ancestrale.

Car, en effet, cela fait des siècles que les Otoshi sont installés à Kyôjigoku. Ces titans au pouvoir incontestable étaient même déjà les maîtres, présents avant la mise en place de l'Espace-Temps.
Par ailleurs, cette famille était promise à un grand avenir, plus grand encore que celui qu'elle posséde en ce jour : son nom aurait fait écho dans tout le Japon, si ce n'est le Monde lui même; l'arrière grand-père de Kunohama devait se rendre au palais de l'Empereur Japonais afin d'y devenir son conseiller. Mais ce ne sont que des rides du passé.

Là était la doctrine que l'on enseignait à Kunohama « Tout cela. Oui. Tous ces monstres qui sont apparus de nul part, c'est de leur faute si nous ne pouvons plus étendre notre pouvoir. C'est de leur faute si nous n'avons pu grandir. »
Leur faute. La faute à ces choses, la faute au surnaturel.
La haine. La haine d'avoir été privé d'un pouvoir encore plus grand que celui qu'il ne possédait déjà, ne cessait de s'accroître en même temps que l'enfant grandissait. D'heure en heure, de jour en jour, d'année en année.
En c'est ainsi que, forgé par la haine et une idéologie sombre, le jeune adolescent intégra le Seigikage, en temps que petit Dragon, l'épée en main. Mais il monta très vite en grade pour devenir Lieutenant, puis Général du Seigikage. Une performance impressionnante pour un homme encore jeune.
Un revanchard prêt à dégainer à chaque instant, toujours partant pour faire couler le sang. Voilà ce qu'il était devenu. Haineux, constamment à la recherche de pouvoir pour assouvir cette soif incessante de puissance. Au bonheur de son père d'ailleurs, qui continuait à lui insuffler cette rage dans son âme.

L'adolescent grandit, sans pour autant s'attendrir, au contraire.

Un jour, son père, malade à cause de l'âge, l'invita à le rejoindre près de la rivière qui bordait Nijitoshi. Là, au moment où personne ne s'y attendait, un groupe d'Akuma sortit de nul part, et fendit droit sur les deux hommes, armes en mains. Kunohama n'eut pas même le temps de réagir que son père fut transpercé au cœur, par une lance ennemie. Alors que le fils accouru auprès de son père, les monstres se volatilisèrent.
La blessure, trop grave, fut fatale pour le vieil homme. Mais là encore, il inculqua en Kunohama un dernier ordre que son fils exécutera pour le restant de sa vie. « Venges-moi. »

Mise en scène parfaite de son père, qui a léguer une tâche d'anéatissement.

La vengeance. La haine. La colère. Voilà ce qui emplissait le cœur et l'esprit de celui que l'on appelle ''Le Père Otoshi''.

Au cours de sa vie, Kunohama Otoshi fut marié, une fois. Il eut donc un fils, Akihito Otoshi, chose que tout homme rêve d'avoir, afin de pouvoir léguer son savoir. Enfin, en ce qui concerne Kunohama, c'était plutôt pour transmettre sa haine.
Malheureusement, comme lors de sa naissance à lui, la mère d'Akihito, autrement dit sa femme, mourut au cours de l'accouchement. Un bonheur pour un malheur.
On aurait pu penser que Kunohama Otoshi aurait fait subir la même éducation qu'il avait reçu à son fils. Mais non. Il confia l'enfant à une gouvernante qui se chargea de l'éduquer. En échange, tout ce qu'il demandait contre cette enfance ''normale'' était que son fils intègre un jour le Seigikage.
Chose qui en fut ainsi. Comme son père, Akihito devint Dragon.
Bel homme, le fils de Kunohama Otoshi ne tarda pas à ramener une jeune fille au domaine afin de se marier avec. Charmante, bien que le Père Otoshi ne se souvint jamais de son nom. Non. Il ne prit pas la peine de ce souvenir d'un nom aussi inutile. Par contre, il ne trouvait rien de plus merveilleux que le prénom ''Azumi'' celui de sa petite fille. Pour la première fois, un être vivant avait réussit à attendrir le cœur de Kunohama.

Mais, minutieux, il possédait plusieurs espions à son service, et que ne fut pas sa surprise et son horreur, lorsque l'un deux lui apprit que sa belle fille était en vérité, une Akuma.
Très vite, il se lança dans un stratagème pour l'éliminer. Il était hors de question qu'une telle chose fréquente sa famille. Il engagea donc un mercenaire, à qui il ordonna d'exécuter cette traîtresse, puis il en engagea un second, afin d'éliminer le premier, qui, selon Kunohama, en savait trop. Une fois ceci fait, Kunohama était le seul à savoir la vérité sur la mort de cette Akuma.

Pourtant, ce n'était pas ce qui le préoccupait le plus. Kunohama, avait peur. Pour la première fois encore. Peur de voir en sa chère petite-fille des gènes Akumas. Elle grandissait chaque jour, devenant de plus en plus belle. Jamais personne ne lui indiqua avoir aperçu des comportement anormaux en elle, et avec le temps, cette peur s'envola.

De sa main de fer, son autorité cinglante, il dirige aujourd'hui quasiment la totalité de Kyôjijgoku. Quasiment, car il est en conflit avec la famille Nabuya, a qui appartient Mizutoshi. Mais en son intérieur, il concocte divers petits plans pour réussir à obtenir le pouvoir dans ce dernier lieu. La famille Nabuya est faible à ses yeux, il n'a pas besoin d'ériger une armée pour obtenir ce qu'il désire.

Sinon, il a également la main mise sur le groupe du Seigikage, qu'il paye grassement. Avec eux, et sa propagande, il réussira à anéantir la totalité des Yôkais et des Akumas.
Bientôt, l'organisation sera assez forte pour se diriger vers les Terres Noires et faire couler le sang de ces monstres abominables.

Mais, l'un des petits secrets de Kunohama, est qu'au fil des années, il s'est confectionné un petit bestiaire de créatures, qu'il a dressé de façon à ce qu'elles soient ses esclaves. Il en possède deux sur les trois espèces connues à ce jour : une Akuma, Sazura Hibarashi, jeune fillette perdue, sans repère, qu'il a recueilli hautainement pour lui inculquer les valeurs qu'il n'avait pas transmises à son fils. Il lui a enseigné le combat lui même, et il a fait d'elle une combattante incroyablement forte et maline. Ce n'est pas pour autant qu'il la considère avec du respect, loin de là. Pour Kunohama, Sazura ne vaut pas mieux qu'une chienne. Mais, le lien entre un chien et son maître n'est-il pas plus fort que tout ?
La seconde créature, est un Dragon. Oui, l'un de ces lézards légendaires, invisibles aux yeux du monde. Il a trouvé l’œuf un matin, bien avant Sazura. Et une fois éclot, il a enchaîné la bête, jeune femelle aux écailles nacrées, l'exploitant encore plus qu'une esclave. Grâce a elle, Kunohama en sait plus que quiconque au sujet des dragons. Mais la bête est rebelle, elle ne se soumet pas à ses désirs, elle ne combattra pas pour lui. C'est pourquoi elle reste et restera enchaînée à tout jamais.




Ta Force

En tant qu'ancien Dragon du Seigikage, en tant qu'ancien représentant du Seigikage, Kunohama est un maître dans l'art du maniement des sabres. Evidemment, il n'est plu aussi fringuant que dans sa jeunesse, mais il a acquis des techniques sans pareils. De plus il se bat aussi bien avec un qu'avec deux sabres, bien qu'il préfère en avoir deux.



© Tonnerre de Silence / Ne pas Copier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://temporialanarchyk.forumactif.org/
Âme Défunte
Admin
avatar

Age : 22

MessageSujet: Re: Kunohama Otoshi - Humain [Terminé]   Ven 7 Juin - 10:09

Validé ! (oui, seconde validation, suite à une retouche dans l'histoire.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://temporialanarchyk.forumactif.org
 
Kunohama Otoshi - Humain [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» [Chine] Le zoo humain "L'Empire des Nains" !
» Ichigo mode humain
» le corps humain en chiffres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PEUPLES & Autres :: 
Présentation Du Personnage
 :: 
Présentations Validées
-
Sauter vers: