AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nabuya no Aki [ Humaine - Fiche terminée ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aki Nabuya

avatar


MessageSujet: Nabuya no Aki [ Humaine - Fiche terminée ]   Ven 24 Mai - 11:00

Aki | Nabuya
La Fille de l'Automne, La Grue de Mizutoshi / « Pourquoi ne pouvons-nous pas tous être amis ? »



  • Âge : Trente-quatre ans, mais ça ne se demande pas à une dame, voyons.
  • Race : Humaine.
  • Organisation : Dirigeante de Mizutoshi, cheffe de la famille Nabuya.




Portrait Chinois ?Imaginez une poupée. Imaginez une œuvre délicate de porcelaine et de laque, parée d'atours de soie et de brocards. C'est une poupée aux traits fins, sur lequel le temps semble ne pas avoir d'emprise, une peau diaphane sur laquelle tombent délicatement de longs cheveux pourpres... Et où brillent deux étonnants yeux bleus.

Et si maintenant vous pouviez croiser cette petite poupée de céramique, dans son lourd kimono d'hiver aux multiples couches, au détour d'un temple enneigé ; ou si, d'un mouvement distrait, sa main claire agitait un éventail par une nuit d'été ? Accoudée à une fenêtre laquée de rouge, elle regarde la lune, et attend...

Aki Nabuya est une jeune femme à la beauté proverbiale. Elle a encore un visage de toute jeune femme : un menton discret, des lèvres fines, un petit nez pointu, de toutes petites oreilles rondes, de longs cils noirs et des sourcils épilés selon la dernière mode. Ses gestes sont généralement calme et mesuré, tout comme le ton de sa voix.
On dit d'elle qu'elle est élégante, gracieuse, discrète ; la vision même de la femme japonaise. Elle est peut-être un peu trop grande pour cela, un peu trop ronde, aussi ; tels est le prix à payer pour les formes généreuses que le kimono laisse deviner.

Son âge est tenu secret, de sorte qu'elle semble toujours avoir entre vingt et vingt-cinq ans. Sa peau est parfaite, et entretenue avec soin. D'innombrables tenues la protègent des assauts du vent, du soleil et du froid, souvent accompagnées par un parapluie ou un éventail assorti.
Son rang et l'aisance de sa famille lui permettent de porter toutes sortes de tissus, dans des couleurs chatoyantes et des motifs exquis – pourquoi s'en priverait-elle ? Plutôt coquette, la dirigeante de Mizutoshi a une conscience aiguë de l'importance de l'apparence dans l'exercice de ses fonctions. Seul un astucieux fond de teint cache les cernes sous ses yeux.

On ne la verra jamais autrement que parfaitement coiffée et maquillée avec goût ; ne voir ne serait-ce qu'une mèche rebelle hors de son chignon serait le signe que de graves troubles agiteraient le pacifique clan des Nabuya.


PsychéQue ce cache derrière le doux sourire de la femme parfaite des Nabuya ? Oh, j'aimerais vous dire qu'elle est avare, névrosée, incapable de déléguer et beaucoup moins zen qu'elle n'en a l'air, mais ce ne serait pas tout à fait vrai. Le caractère d'Aki a été fortement modelé par ses fonctions de cheffe de village. Mizutoshi et le clan des Nabuya sont son ultime priorité, passant avant sa santé ou son propre épanouissement personnel. D'une certaine manière, elle a lié son destin à celui du village et n'en démordra pas.

Si en public, elle se montrera toujours parfaite – souriante et modeste, propre sur elle, écoutant son interlocuteur comme s'il était le seul homme au monde à l'intéresser à ce moment précis – ne vous fiez pas à ses airs de prude jeune fille. Aki dirige Mizutoshi depuis bientôt dix ans sans faillir, tenant en respect le puissant clan des Otoshi, les brigands du Marché Noir et les terribles représentants du Seigikage.
Quant à la ligue Fukakuroi, les rumeurs courent qu'Aki se serait elle-même rendue dans les Terres Noires pour négocier un pacte de non-agression et de défense commune. Mais ce ne sont que des rumeurs, n'est-ce pas ? Ce serait bien son genre, en tout cas : Aki ne croit pas à l'usage de la menace et de la force pour asseoir son pouvoir sur la région.

Et son pouvoir, elle y tient ; après tout, n'est-ce pas le meilleur moyen de protéger ceux qui lui sont chers ? Senji est gentil, mais c'est un coureur de jupon, et sa chance insolente ne le sauvera pas toujours. Quant à Kotomi, oh, c'est un ange ! Elle est si pure, si mignonne, si innocente... et si bien informée. Il ne faudrait pas qu'à force de mettre son petit nez dans les affaires des autres, on ait envie de le lui couper.

Attentionnée envers sa famille, sérieuse dans ses fonctions, Aki s'est investie dans son travail de cheffe de village et de sœur aînée au point de n'être plus qu'une grande sœur aimante – et sur-protectrice – et une dirigeante appréciée mais débordée. On ne lui connaît pas d'amants, et ses amis se comptent sur les doigts d'une main. Parmi eux, les membres du conseil du village font figure de garde rapprochée – s'ils n'étaient pas là au tout début, c'est grâce à eux qu'elle peut maintenant s'offrir, de temps en temps, un moment de paix.
Elle le partage généralement avec les présences rassurantes de Kotomi et Senji. Elle tient à eux plus qu'à sa propre vie, et seules l'inquiétude et l'affection qu'ils lui inspirent seraient à même de lui faire perdre son calme. S'ils devaient leur arriver quoique ce soit... Gare au dragon qui dort : la douce grue de Mizutoshi pourrait alors se transformer en bête à crocs et à griffes !


Raconte moi une histoire !De la vie d'Aki avant son ascension à la direction du village, il n'y a pas grand chose à dire. Elle est la fille aînée du clan des Nabuya, un clan humble et modeste de la région du Lac. Elle n'était pas destinée à prendre les rênes du domaine familial et on lui laissa une grande liberté et une grande autonomie durant toute sa petite enfance.
Ce n'était pas vraiment l'éducation habituelle d'une dame de haut rang, mais on avait toujours besoin d'un coup de main sur les berges du lac ou derrière les étals des commerçants, et personne n'oserait toucher à la fille des chefs du village.

De manière générale, le clan Nabuya a toujours été plus libéral que le clan Otoshi, et si on comptait qu'Aki fasse un beau mariage, on ne douterait pas qu'elle épouserait sûrement un fort pêcheur ou un riche marchand de Mizutoshi. On lui apprit tout de même la calligraphie, l'arrangement floral, le chant, les bonnes manières, la flûte et le shamisen ; mais Aki préférait le jeu aux leçons. Ses parents la laissaient faire. Ils l'aimaient beaucoup, mais attendaient un fils à qui ils pourraient transmettre la tête du village et du clan. Malgré tous leurs efforts, ce fils tarda à venir.

Un peu après ses dix ans, alors que ses petits camarades de jeu du village étaient tous en apprentissage chez tel ou tel artisan, Aki vit ses leçons redoubler. On voulait maintenant lui inculquer la géographie, la cuisine, le chant, la poésie et l'histoire – une histoire dont, étrangement, personne ne parlait en dehors de ses leçons – et toutes sortes de choses qui la tinrent éloignée du port et des champs.

Aki ne s'en rendit pas compte, mais on la préparait désormais à prendre la suite de son père, l'héritier mâle se faisant légèrement attendre. Les années passèrent. Aki se fit belle, grande et féminine, loin du garçon manqué d'autrefois ; les prétendants commencèrent à pointer le bout de leur nez. Ses parents s'opposèrent à toute demande, maintenant conscients de l'importance qu'un mariage pourrait avoir sur le village dans ces circonstances.
Aki le vécut très mal – toutes ses amies avaient des galants, mais elle n'avait le droit de prendre le thé qu'avec les amies de sa mère. Plus d'une fois, elle voulut s'évader main dans la main avec un jeune premier ; mais la surveillance constante des serviteurs de ses parents ne le lui en laissa jamais l'occasion.

On lui donna de plus en plus de responsabilités, même après la naissance de Senji – elle avait alors seize ans, et si elle était la dernière de ses amies à ne pas être mariée, être le témoin de leurs vies de couple avait vraisemblablement calmer ses ardeurs. Aki adora tout de suite Senji, et s'en occupa autant qu'elle put. Les sept ou huit ans qui suivirent, embellis par l'arrivée de Kotomi, sont pour Aki l'âge d'or du clan Nabuya – une période glorieuse et superbe d'un bonheur calme et tranquille.
Hélas, cela ne devait pas durer.

Les circonstances du décès des parents d'Aki restent troubles. Ils seraient partis, comme à leur habitude, admirer la pleine lune se refléter sur le lac. C'était une sortie familiale, mais il faisait, cette nuit-là, particulièrement froid. On avait laissé Kotomi et Senji aux soins de leurs gouvernantes, et Aki avait prétexté une broderie à terminer pour échapper au vent terrible qui soufflait ce soir-là.
La nuit passa, inconfortable et indécise. Après le vent vint la pluie, et les Nabuya ne rentraient pas. Aki ne voulait pas s’inquiéter. Ses parents avaient dû trouver refuge au port, et ils en riraient tous les quatre à leur retour. Elle rassura son frère et sa sœur avant de les faire mettre au lit, et congédia le reste de ses domestiques. Seule, elle attendit.

Les heures s'écoulèrent lentement. La fatigue la prit, mais un malaise grandissait dans son cœur. Dehors, les éléments se déchaînaient. Alors qu'elle s'endormait, on toqua vivement à sa porte. Un messager arrivait, épuisé et trempé : ses parents avaient été retrouvés, blessés et confus, bien au-delà des portes du village. Ils avaient perdu conscience, et un mal sombre semblait les ronger.

Le sang d'Aki ne fit qu'un tour dans sa poitrine, et elle s'élança hors de chez elle, sans prendre le temps de se changer. La tempête qui faisait rage avait transformé le village en mare de boue, et transformait en expédition ce qui aurait dû être une promenade de santé. Aki s'accrochait au bras du messager, peinant à avancer avec son kimono d'automne et ses sandales de bois.

Elle arriva trop tard. Ses parents étaient décédés, et rien n'avait pu être fait pour les sauver. Ils n'étaient pas les seuls. Dans les jours qui suivirent, on trouva d'autres cadavres présentant les mêmes stigmates. Un mal inconnu rôdait aux alentours du village.

Aki, Senji, Kotomi – tous pleurèrent longuement, aussi longtemps qu'ils le purent, jusqu'à ce que le village ait à nouveau besoin d'un chef. Les représentants des autres familles se réunirent, et décidèrent de marier Aki à un de leurs fils, qui serait régent du village jusqu'à ce que Senji soit en âge de prendre sa place de chef de clan.
L'idée révolta Aki au plus profond d'elle-même – elle avait alors près de vingt-quatre ans et refusait de laisser sa vie, mais aussi celle de son frère et de sa sœur, dans les mains d'un autre qu'elle-même. Lorsqu'elle suggéra de prendre en main le visage, on lui rit au nez ; et en jeune fille bien élevée, elle sourit de sa propre bêtise, et s'inclina.

Le premier de ses prétendants se noya bêtement dans le lac, quelques temps avant leur mariage. C'était un pêcheur fort et travailleur, on le pleura beaucoup.
Le deuxième de ses prétendants fut attaqué par des Yôkais alors qu'il comptait fleurette à sa maîtresse. Le couple survécut à l'attaque, mais l'interpréta comme un signe des dieux et se marièrent sur le champs.
Le troisième de ses prétendants resta sur ses gardes. Lors du banquet de fiançailles, il s'étouffa avec une arête de poisson. Il y survécut, mais prétendit avoir reçu une révélation mystique pendant cette expérience et partit se faire moine à Seidouki.

Il n'y eu pas de quatrième prétendant.

Aki avait, de fait, tenu la régence depuis le décès de ses parents ; et avec les événements étranges qui semblaient la poursuivre, on commença à se dire qu'elle était peut-être un peu maudite, et qu'il valait mieux ne pas l'épouser, finalement.
Heureusement pour la tranquillité de tous, la malédiction sembla se calmer au bout de quelques mois. Aki travailla d'arrache-pieds à la gestion du village, et ne permit plus qu'on évoque le décès de ses parents en sa présence. Il est dit qu'elle n'a pu qu'éloigner le Mal qui les avait attaqué, et que celui-ci reviendrait un jour.
Aujourd'hui, Mizutoshi est un des grands centres commerciaux de Kyôjigoku et le clan Nabuya se complaît dans sa paix et sa prospérité. C'est une sorte de nouvel âge d'or ; espérons que celui-ci soit pérenne. Espérons...


© Tonnerre de Silence / Ne pas Copier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Croc de Jade
Admin
avatar

Age : 22

MessageSujet: Re: Nabuya no Aki [ Humaine - Fiche terminée ]   Ven 24 Mai - 13:51

Salut, salut Aki !

Je viens de lire ta fiche. Ce que je peux en dire ? Elle est fort bien écrite, tout est logique et très agréable à lire. De plus, il n'y a que peu de fautes d'orthographe. Cela me plaît beaucoup de voir comment tu as intégré la majorité des caractéristiques de T-A.
Tu as parfaitement compris ce personnage prédéfinis, je suis persuadée que tu la joueras à merveille.

Je suis donc ravie de t'accueillir à part entière parmi nous ! Je te valide sur le champ et te mets ta couleur. Bienvenue dans Kyôjigoku, en espérant que tu te plaises longtemps chez nous !

Croc'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aki Nabuya

avatar


MessageSujet: Re: Nabuya no Aki [ Humaine - Fiche terminée ]   Ven 24 Mai - 14:32

Merci, mille mercis ô Croc de Jade ! Et mes excuses pour les fautes...
Je suis très contente que mon interprétation te plaise :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Croc de Jade
Admin
avatar

Age : 22

MessageSujet: Re: Nabuya no Aki [ Humaine - Fiche terminée ]   Ven 24 Mai - 14:40

Aucun soucis! Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à demander
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nabuya no Aki [ Humaine - Fiche terminée ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nabuya no Aki [ Humaine - Fiche terminée ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrick SÜSKIND (Allemagne)
» Chris Ladger, District 7 [Fiche terminée]
» Mackenzie Shannon Pears △ Débrouille-toi pour qu’ils ne t’oublient pas. [FICHE TERMINÉE]
» » signaler une fiche terminée.
» Avalon Isis Nichoelson ♦ District n°1 [ Fiche Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PEUPLES & Autres :: 
Présentation Du Personnage
 :: 
Présentations Validées
-
Sauter vers: